EROE met en valeur les héros du terroir

Publié par le 14 septembre 2018 Laissez vos commentaires

Trois amis d’enfance, Thomas Bordeaux, Louis-Max de Nazelle et Pablo Lenormand, tous originaires de Paris mais  ayant conservé des attaches très fortes avec la province française, ont décidé de créer, en septembre 2017,  leur propre « start up », une entreprise innovante, qu’ils ont installée dans la pépinière d’entreprises de l’ « Espace Outremer », propriété de la Communauté d’agglo des Territoires vendômois, situé à quelques dizaines de mètres de la Gare TGV de Vendôme. Ils ont reçu des formations supérieures diversifiées, droit public et international pour l’un, marketing pour l’autre, comptabilité et gestion pour le troisième.

« Nous sommes tous les trois attachés au terroir où nous avons nos racines ; nous voulions donner un sens à notre action en faisant découvrir des acteurs qui, au quotidien,  utilisent et transmettent des savoir-faire et un patrimoine  ou parfois en créent de nouveaux (théier) ; nous voulons faire connaitre leur histoire ; c’est-à-dire à la fois  leurs motivations, leurs parcours, leur façon de procéder, en bref ce qui en fait « les héros du terroir » qui mettent en valeur les richesses des régions naturelles. » Modestes, ces nouveaux trois chevaliers des temps modernes font observer que cette aventure leur sert à se former et qu’ils acquièrent à travers elle un certain nombre de savoirs qu’ils souhaitent à leur tour partager dans le cadre d’une vision pédagogique de leur engagement entrepreneurial.

Concrètement, dans un premier temps, ils ont limité leur recherche à des producteurs alimentaires basés dans la région Centre-Val-de-Loire. Par contre, ils recherchent leur clientèle aussi bien dans ce périmètre que dans l’ensemble de la France. Pour se faire connaître, ils ont créé une page facebook et un site où ils expliquent  leur démarche, qui va dans le sens d’un monde plus respectueux de l’être humain et de la nature. Leurs partenaires partagent les mêmes valeurs, ce qui les a conduits soit à poursuivre et à améliorer un savoir-faire et des traditions familiales, soit à renouer avec des valeurs d’authenticité après avoir abandonné un mode de vie peut-être plus confortable mais souvent plus factice.

Pour ce faire, ils participent également à des salons tels que « Viva Tech » à Paris, un salon dédié aux « start up » appelées à révolutionner notre quotidien,  « Web Summit », à Lisbonne, qui permet la rencontre de sociétés novatrices et de nombreux investisseurs, le tout sur un fond de technologies innovantes, « Food Tech », à Dijon qui met en relation entrepreneurs, producteurs, créateurs et investisseurs. Ils ont également participé à un certain nombre de challenges et gagné un certain nombre de trophées, ce qui leur a permis d’accroitre leur visibilité et leur notoriété.

EROE a mis en place, au début de ce mois, une « market place » (plate-forme de vente en ligne) qui lui permet de faire connaitre et de diffuser quelque 220 produits fabriqués par une bonne vingtaine d’opérateurs locaux (vignerons, éleveurs, maraîchers, fabricants de fromage, etc.) dont le nombre est appelé à croître rapidement.  Les commandes sont livrées par une entreprise de transport spécialisée dans les denrées fraiches.        

Pour mieux connaitre et commander à  EROE rendez-vous sur :

                                                www. eroeshop.com

                                                                                               Sabine et Xavier Campion

Thomas Bordeaux et Louis-Max de Nazelle

 

 

 

Merci de partager cet article 🙂
Tags : ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.