La nostalgie des blattes : la vieillesse n’est pas un long fleuve tranquille

Publié par le 16 décembre 2018 Laissez vos commentaires

Imaginez-vous vieux ! Arthrose, perte de mémoire, taches sur les mains… L’avenir n’est pas si réconfortant.

Catherine Hiegel et Tania Torrens incarnent deux femmes dont la fin est proche. Elles n’ont pas de prénoms. Effacées avant même d’avoir disparu. Le dialogue qui s’instaure entre elles est hilarant. Humour noir. Elles se moquent du qu’en-dira-t-on.

Le personnage joué par Catherine Hiegel est celui d’une ancienne prostituée. Acariâtre. Elle n’a pas la sagesse de sa nouvelle amie. Cette dernière, interprétée par Tania Torrens, fut comédienne. Amoureuse des mots et des planches, elle ne cesse de dire son amour pour autrui. Tchekhov nourrit l’âme.

Au départ, elles ne s’entendent pas. Nous ne savons pas où elles se trouvent. Plus rien ne subsiste sur Terre. Elles sont les seules survivantes et doivent apprendre à exister sans denrées, sans insectes et sans humains.

Elles s’amusent à se faire peur. Alzheimer et Parkinson fictifs. Les cigarettes sont leur unique lot de consolation.

Des bruits assourdissants interviennent de temps à autre. Un objet volant non-identifié. Elles craignent d’être tuées par des dissidents. Idée saugrenue.

Personne ne viendra les voir. Elles sont entrées dans le troisième âge. Regrets du passé. Refus de la chirurgie esthétique. Autodérision.

Assises sur leur chaise, elles ne peuvent en bouger. Elles se complètent et forment un tandem comique. Heureux sont les spectateurs !

Le texte délirant de Pierre Notte est le meilleur remède pour nos oreilles !

Catherine Hiegel et Tania Torrens sont tout simplement extraordinaires ! Tendres, drôles et cruelles !

Un hymne à la liberté de vieillir !

                                                                   Marion Allard-Latour

 Informations pratiques : La Nostalgie des blattes au Théâtre du Petit Saint-Martin jusqu’au 31 décembre 2018

 

Merci de partager cet article 🙂

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.