Ruillé : Bernadette Veillon, une retraite en fanfare

Publié par le 15 novembre 2018 Laissez vos commentaires

Le secret avait été bien gardé ! L’équipe de la maison de retraite des Sœurs de la Providence à Ruillé  avait préparé  à Bernadette Veillon, la directrice en poste depuis juin 1996, un départ à la retraite que celle-ci n’est pas prête d’oublier. Avec le concours de Dimitri Aubry de l’association « Les Etoiles lyriques », et de tous les membres du personnel, c’est un véritable spectacle personnalisé reflétant les goûts et le parcours de Bernadette qui lui a été offert et qui a, d’ailleurs, suscité l’enthousiasme de tous.

« Que se passe-t-il aujourd’hui à Dujarié ? C’est le départ en retraite de Bernadette. Bienvenue à bord du vol 72340 de la compagnie aérienne Dujarié. » Bernadette, affublée de son gilet de sauvetage a été embarquée en classe Affaires sur l’air indémodable de « Emmenez-moi au bout de la terre », repris en chœur par les résidentes. Ensuite, la future retraitée a été  invitée à grimper sur un vélo aux accents de la mélodie popularisée par Yves Montand « A bicyclette ».

Sans transition, nous avons été transportés en Italie, au Carnaval de Venise, où Dimitri, somptueusement vêtu, coiffé d’un tricorne et masqué, a interprété avec brio un air des « Noces de Figaro ».

Ensuite, départ immédiat au cœur de l’Afrique, où un lion gigantesque et rigolard est entré sur le thème « Saga Africa » avant que tous ne reprennent « Le lion est mort ce soir » ; Bernadette a rassuré tout le monde : « J’aime beaucoup les lions et je ne les tue pas. ».

Deux membres de l’équipe, Aurélie et Sylvie, se sont  lancées dans une danse mouvementée. Pour permettre, le changement de costume des artistes improvisées, un diaporama intitulé « Bernadette, bonne retraite » a offert une rétrospective de son passage à l’EHPAD.

Le voyage n’était pas terminé ; l’escale suivante se situait dans les Iles. La tenue adaptée était de rigueur, chapeaux de soleil, robe décolletée, colliers de fleurs. Une farandole s’est formée aux accents de « Salade de fruits », avec la participation d’un ananas géant.

Le ballet international Dujarié a régalé le public d’une danse brésilienne sur une chanson de Dario Moreno, « La Marmite ».

La dernière étape de ce voyage extraordinaire a pris place en Bretagne où Bernadette compte passer une partie de sa retraite. Sur le fond sonore de « La Mer » de Charles Trenet, sont arrivés les « Bigoudènes de Pont-Aven », les baigneurs, le chasseur sous-marin, les matelots, etc.

Une séquence nous a permis de redescendre sur terre avec « Les  anecdotes de Dujarié » où nous avons vécu le quotidien de la directrice confrontée à des problèmes de plomberie, de chauffage, d’informatique…

Enfin est arrivé le final en forme de souhait de « bon vent » sur le thème de « Santiano », la célèbre chanson d’Hugues Aufray.

Ça a été un départ vraiment en fanfare à la mesure des qualités de cette grande professionnelle qui a su faire preuve à la fois de chaleur humaine et de fermeté. Bernadette Veillon n’a pas hésité non plus à s’impliquer dans la vie locale où elle est toujours parvenue à défendre ses convictions avec talent.

Tous nos vœux accompagnent cette voyageuse infatigable !

                                                                                                     Sabine et Xavier Campion

 

Merci de partager cet article 🙂
Tags : ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.