Ruillé-sur-Loir : des voeux partagés

Publié par le 8 janvier 2019 2 Comentaires

Les conseils municipaux des quatre communes qui forment la commune nouvelle de Loir-en-Vallée avaient décidé de longue date que la cérémonie des vœux aurait lieu dans chacune de celles-ci. Néanmoins, si chacune d’entre elles a ses propres besoins tout comme ses propres caractéristiques, l’énorme travail accompli n’a pu être effectué qu’en commun. Le bilan qui a été présenté à l’occasion de ce deuxième anniversaire vient montrer que beaucoup de résultats ont été obtenu grâce au traitement collectif des différents problèmes.

A Ruillé, c’est au premier adjoint, Jean-Yves Daguenet, qu’ est revenu le soin de présenter les vœux du conseil municipal au maire, Galiène Cohu, en présence de Louis-Jean de Nicolaÿ, sénateur, de Régis Vallienne, vice-président de la CCLLB, président du PETR et conseiller départemental, de Philippe Mercier, 1er vice-président des Territoires vendômois, maire de la commune nouvelle de « Vallée de Ronsard », et des maires des communes proches.

Suivant la coutume établie, Galiène Cohu demande, le cas échéant, au conseiller en charge du dossier de faire le point des réalisations avant qu’elle-même ne fasse part des projets.

En ce qui concerne la voirie, Jean-Yves Daguenet a été invité à prendre la parole, avant le maire n’indique que le CAUE de la Sarthe a été chargé de faire des propositions concernant la sécurité et les aménagements dans les bourgs traversés par la départementale  305. Il existe toujours un projet de « voie verte » sur l’ancienne voie ferrée, dont le dossier avance doucement.

Le maire qui contribue très activement à la mise en place du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) à l’échelle de la communauté, dont l’importance est considérable pour l’avenir du territoire, a souligné que les habitants étaient invités à s’exprimer et à participer à l’élaboration de ce document.

Il faut établir un équilibre entre la construction de logements neufs qui doit tenir compte de la limitation de la consommation de l’espace foncier et la réhabilitation des logements anciens dans les bourgs.

En zone rurale, la mobilité est un problème primordial ; l’installation de bornes de rechargement pour les véhicules électriques peut contribuer à l’attractivité des zones qui en seront équipées, ainsi que l’aménagement d’une plate-forme multimodale facilitant le covoiturage et l’arrêt des cars ou des bus ; une réflexion sera également menée sur les voitures en autopartage.

Ce fut ensuite au tour de Jean-Claude Rouillard « Monsieur Eclairage », d’intervenir. Celui-ci a rappelé que dans les quatre communes l’éclairage était assuré par des LEDs ; les prochains chantiers concerneront l’éclairage du terrain de foot et la rénovation énergétique des bâtiments communaux.

Alain Pohu, pour sa part, a traité de la mise en accessibilité des bâtiments communaux. Force a été de prévoir un peu de retard dans l’achèvement des chantiers du restaurant scolaire et de la garderie qui sont maintenant terminés. Il reste à mettre aux normes le bâtiment sanitaire du camping et le salon de coiffure dont les murs appartiennent à la commune.

S’agissant du développement économique, Galiène Cohu a souligné que la vie des commerçants et des artisans n’était pas facile,  entre autres, en raison de la révolution digitale. Elle a rendu hommage à Christelle Martineau qui pendant quatre ans a tenu l’épicerie de Ruillé. Qu’il s’agisse de celle-ci ou du café de Poncé, il ne s’avère pas facile de maintenir des commerces de proximité dans un milieu rural « Il faut oser ! ». Elle a salué l’ouverture d’un commerce de vêtements dans l’ancienne caserne des pompiers et la prochaine réouverture du garage dans la zone du gué.

Le maire a ensuite présenté Axelle Guilbeau, nouvelle directrice de la crèche ainsi que Dominique Pierre Ravet qui a succédé à Bernadette Veillon à la tête de l’EHPAD Dujarié.

Galiène Cohu s’est réjouie par ailleurs de la création d’un « tiers-lieu » numérique dans la ZA de l’Aurière. Le déploiement de la fibre se poursuit et devrait être terminé dans le département en 2022.

En ce qui concerne la culture et les festivités, Annie Matrat a dressé le bilan de la Biennale qui a accueilli près de 5 000 visiteurs et elle a remercié les religieuses de la Providence qui offrent leurs locaux pour accueillir cette manifestation prestigieuse. Quant à Julie Aubry, elle a fait le point sur les nombreuses animations de la bibliothèque, qui doit sortir de ses murs et aller à la rencontre des habitants dans les communes historiques. Elle a présenté Flavie Moreau qui y effectue son service civique depuis le mois d’octobre.

Galiène Cohu a insisté sur le fait qu’il fallait se battre pour obtenir des subventions, fortes consommatrices d’énergie, de papier et de dossiers ; leur enveloppe étant constante, il est nécessaire de faire des économies en poursuivant la mutualisation ; elle a rappelé également que l’harmonisation fiscale était en cours. « Finalement, a-t-elle conclu, être tous ensemble, c’est formidable et je ne regrette rien ! ».

Le maire a terminé ses vœux par deux citations, la première due à Philippe Geluck (créateur du « Chat » ) « Je vous souhaite tout ce que vous souhaitez qu’on vous souhaite, mais en mieux ! », la seconde  à un Indien, A.Ramaiya « La vie est comme un arc-en-ciel, il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs ! »

Comme Régis Vallienne, Louis-Jean de Nicolaÿ a tenu à rendre hommage aux élus qui oeuvrent pour combler les attentes des populations au prix d’efforts énormes. Le sénateur a souhaité que le territoire devienne de plus en plus attractif en parvenant à valoriser ses nombreux atouts. Il a formulé le souhait que cette année soit plus sereine, que les aspirations de la ruralité soit entendues par Paris et par l’Etat et que l’indispensable solidarité nationale joue son rôle.

                                                                                       Sabine et Xavier Campion

 

 

Merci de partager cet article 🙂
Tags : ,

Classés dans :

2 commentaires

  • Le 8 janvier 2019 Veillon Bernadette a écrit :

    Merci pour cet article complet et documenté !
    Juste une petite erreur dans le nom de mon successeur :
    Dominique Pierre RAVET.
    Il n’était pas évident de comprendre à l’énoncé de son nom…
    Bien à vous, je vous envoie de l’air breton, doux et ensoleillé ce jour !
    Bernadette

    • Le 8 janvier 2019 Sabine & Xavier CAMPION a écrit :

      C’est corrigé. Merci de nous avoir signalé cette erreur. L’air doux venu de Bretagne est arrivé jusqu’à nous mais le soleil est moins rapide.
      Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.