Ruillé : un nouveau commerce !

Publié par le 10 janvier 2019 2 Comentaires

Depuis le début de l’année, un nouveau commerce s’est installé à Ruillé dans l’ancien local des pompiers repris par M.Lefort. Il s’agit d’un commerce de vêtements « La Friperie de l’Océan ». Pourquoi ce nom ? « Parce que, nous a expliqué Véronique Garreau, sa responsable, j’ai conservé le nom du magasin que j’exploitais en Vendée. Mon époux, Jacques adore la pêche et il souhaitait se fixer dans un endroit qui lui permettrait de satisfaire sa passion. En nous promenant dans la région, nous avons eu un coup de cœur pour Ruillé et pour la maison que nous avons trouvée non loin du Loir. Il nous restait à trouver un local où je pourrais exercer ma profession. C’est maintenant chose faite. »

Véronique vend des vêtements d’occasion pour hommes et femmes, toutes tailles. Il s’agit d’effets de premier choix, achetés chez un fournisseur spécialisé, qui sont triés, lavés, désinfectés et repassés. Elle dispose d’un grand choix : des manteaux, des pantalons, des jupes, des robes, des blousons, des accessoires de mode, des chaussures, etc. De nouveaux arrivages sont prévus tous les 15 jours. L’excellent état de ces pièces et leur coût modique rendent celles-ci très attractives.

Le magasin est ouvert tous les après-midi du mardi au samedi de 14 à 19h.

2 A, route de La Chartre, 72340 Ruillé (Loir-en-Vallée).T.06 86 40 54 58.

                                                                                                              S.C

Merci de partager cet article 🙂
Tags : ,

Classés dans :

2 commentaires

  • Le 11 janvier 2019 soudon a écrit :

    Belle réalisation ! Pour hommes, femmes, enfants ? L’histoire ne le dit pas encore …

    Cordialement,
    Jean-Marc

    • Le 11 janvier 2019 Sabine & Xavier CAMPION a écrit :

      Hommes et femmes ainsi qu’indiqué dans l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.