Son Festival apporte à Montoire notoriété et retombées économiques

Publié par le 28 janvier 2018 1 Commentaire

Vendredi 26 janvier, s’est tenue, à la salle des fêtes, l’assemblée générale du comité du Festival en présence de Maurice Leroy, député, et de Guy Moyer, maire de Montoire.

Philippe Proust a dressé un panorama des activités de l’année écoulée qui a été marquée avec faste par la célébration du 45ème anniversaire de la manifestation. Il a rappelé, tout d’abord, que le Conseil international des Organisations de festivals de folklore (CIOFF France) s’était réuni au mois de mars, sur les bords du Loir et que les représentants des 30 festivals et des 12 groupes labellisés présents (150 personnes) avaient reçu de la part de Montoire un accueil tout à fait remarquable. C’est lors de cette réunion que Philippe Beaussant, par ailleurs président du CIOFF Monde, a été élu à la tête du CIOFF France et que Philippe Proust est devenu vice-président  en charge des festivals français. Alors que le CIOFF France  entamait une réflexion sur sa participation au J.O. de 2024, le CIOFF international réunissait son congrès à Bornéo, au mois d’octobre.

2017 a été, pour le Festival, une année extraordinaire avec la venue exceptionnelle du Ballet Igor Moïsseiev, réputé dans le monde entier. « J’ai été fou de me lancer dans cette entreprise et vous m’avez suivi ! », a lancé Philippe Proust avec émotion. Les exigences de la directrice du Ballet, Elena Scherbakova, ont été sans commune mesure avec celles d’autres responsables de troupes mais, grâce aux bénévoles, toutes les difficultés ont pu être aplanies. Quant au coût financier important, il a pu être supporté avec le soutien de Maurice Leroy et du conseil départemental, de la Communauté d’agglomération des Territoires vendômois et de la ville de Vendôme ainsi qu’avec celui de nombreux partenaires financiers privés, 116 au total.

Les chiffres sont impressionnants : 14 000 spectateurs (plus de quatre fois la population de Montoire), 9 325 repas servis pendant le Festival, des bénévoles mobilisés jour et nuit !

Le Festival de Montoire, ce n’est uniquement les spectacles sous le Palais de toile, c’est aussi des expositions, des conférences, des contes, le Festijeune, l’Avant-Scène, le Resto Tipico, la Boutique, le marché artisanal ainsi que des concerts ( à l’église et dans différents bars et restaurants de la ville) et des spectacles extérieurs (Cloye, Château-Renault, Artins).

Au total, une manifestation éblouissante, sans prix, saluée par tous !

Le programme 2018

Le 46ème Festival aura lieu du jeudi 9 août au mercredi 15 août, le prélude à Artins étant programmé pour le mardi 7 août. Avant de dévoiler le nom des groupes invités, Philippe Proust a fait part de quelques nouveautés actuellement à l’étude comme la modernisation de la décoration de la ville, la création d’autres animations, par exemple à l’intérieur du TTVL et à Vendôme, celle de l’Avant-Scène par des associations musicales et des clubs de danse de la région enfin, la réalisation d’un film sur le Festival.

Cette édition recevra 290 danseurs et musiciens. En premier lieu, les moines du monastère de Shaolin ,les maîtres du Kung Fu, en Chine du sud, proposeront un spectacle d’arts martiaux à couper le souffle ; une autre troupe, également prestigieuse, doit venir de Colombie « El Balcon de los Artistas », groupe issu d’une école réputée de Salsa ; toujours en Amérique du sud, la troupe, « Flor Ribeirinha », l’une des meilleures du pays, arrivera du Brésil tandis que l’ ensemble « Mi Peru » du Pérou présentera des danses amazoniennes, incas ou encore des rythmes du carnaval ; à la différence de celui-ci, le dernier invité pour le continent américain n’est jamais venu à Montoire ; il s’agit des 36 danseurs et musiciens du groupe « Tierra y Cosecha » du Costa-Rica. Autre pays jamais représenté à Montoire, la République du Kirghizistan (Asie Centrale) enverra son Ballet National où la grâce des femmes s’oppose à la virilité des cavaliers de la steppe. Les troupes qui suivent sont jeunes ; la première réunit les danseurs de la fondation folklorique du Népal , déjà réservée par sept festivals ; la deuxième est composée des adolescents envoyés par la République des Komis (sur le cercle polaire) ; la dernière est l’ « Ensemble Joudoor » qui est originaire de Palestine. Enfin, l’Europe sera représentée par « Vsacan » de la République Tchèque.

Philippe Proust a fait applaudir de nombreuses fois tous les bénévoles sans lesquels le Festival ne pourrait exister. Il a rendu hommage à Pauline Angot qui assume au quotidien la lourde tâche de gérer le Festival à ses côtés.

Pour sa part, Maurice Leroy n’a pas manqué de souligner l’importance des retombées du Festival en matière de renommée de Montoire et du Vendômois ainsi qua dans le domaine de l’économie.

                                                                                                       Sabine et Xavier Campion

 

Merci de partager cet article 🙂
Tags : , ,

Classés dans :

Un commentaire

  • Le 28 janvier 2018 fougeray a écrit :

    merci pour le reportage a biento merci bonne fete

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.