Ternay : un village pendant la guerre

Publié par le 11 novembre 2018 Laissez vos commentaires

Pour commémorer le 100ème anniversaire de la fin de la Grande Guerre, le point lecture de Ternay proposait une exposition originale : « Ternay, le retour des poilus ». L’intérêt de cette présentation était d’autant plus vif que le village a compté 127 hommes mobilisés sur 662 habitants. Denis Metzger dont la famille est originaire de Ternay avait entrepris de dresser son arbre généalogique. Chemin faisant , il s’est interrogé sur l’intérêt  d’étendre ses recherches à l’ensemble des habitants du village. Il a partagé celles-ci sur le site bien connu, « Geneanet ». Le 100ème anniversaire de l’armistice lui a donné l’occasion d’exposer dans la salle des associations, le résultat d’une partie de ses travaux, c’est-à-dire une présentation de chacun des Ternaisiens engagés dans le conflit.

L’inauguration de l’exposition, le 10 novembre, s’est faite en présence de Céline Gauteur, maire du village, et de Jean-Jacques Loisel, historien et éditeur bien connu.

Chaque mobilisé a fait l’objet d’une notice complète mentionnant son état civil, le nom de ses parents, ses lieu et date de naissance,  ses liens familiaux,  sa taille, le régiment dans lequel il a été mobilisé et  son destin pendant ou après la guerre.

Parmi les patronymes les plus représentés figurent les Savignard (12 fois), les Hupenoire (10 fois)… La profession de cultivateur vient en tête devant d’autres métiers la plupart liés à l’agriculture : charron, vigneron, bûcheron, etc.

Au fil de la lecture de ces fiches, le sentiment de plonger dans la vie du village au début du XXème siècle était de plus en plus vif. On imaginait sans peine les épouses prenant en main les travaux des champs et remplaçant dans tous les domaines les hommes partis au front. Vingt-neuf ne devaient pas revenir.

Les visiteurs ternaisiens ont éprouvé une émotion d’autant plus vive qu’ils trouvaient ou retrouvaient des détails concernant  certains de leurs aïeux.

Cette exposition, sobre mais aussi émouvante qu’instructive ne peut laisser personne indifférent.

Exposition ouverte jusqu’au 11 décembre, les mardis de 16h à 18h et les samedis de 11 à 13h (sauf le samedi 17 novembre).

                                                                                        Sabine Campion

Merci de partager cet article 🙂
Tags :

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.