Vouvray-sur-Loir/Montval : le Moulin Pousset, une véritable pépite

Publié par le 7 décembre 2018 Laissez vos commentaires

Cet article s’adresse à ceux qui ne connaissent pas encore « Le Moulin Pousset » à Vouvray-sur-Loir (Coëmont). Véritable lieu de culture, à la fois patrimoniale et vivante, le moulin mérite plus qu’un détour !

La création du moulin remonterait au XIIe siècle comme  l’indique un acte de vente de 1527  signé entre Jean Poussé et la Communauté cistercienne de Bonlieu qui en demeurera propriétaire jusqu’à la Révolution. Au fil des siècles et au gré des 21 meuniers qui se sont succédés,  le bâtiment a subi de multiples transformations dont les dernières, dues à Gabriel Beschis, sont intervenues en 1932, l’activité de meunerie ayant été poursuivie jusqu’en 1975.

C’est en 2003 qu’André Clément et son épouse Marie, après nombre de recherches, sont devenus les propriétaires du lieu qu’ils allaient remettre en état. En 2006, ils ont créé l’association « Le Moulin à images ». Dans ce cadre, ils pouvaient à la fois permettre au public de visiter le moulin dont les installations sont en parfait état et créer un musée du cinéma ainsi qu’ une galerie d’exposition ; ces deux projets entretiennent un rapport étroit avec le parcours professionnel des propriétaires, le cinéma pour l’un, les beaux-arts pour l’autre. Avec leurs chattes, « Lillie » et « Zazie » (dite  « Poupette ») et leur perroquet, « Guiness » dit « Coco », friand de cacahuètes, ils accueillent les nombreux visiteurs, rapidement séduits par la personnalité de leurs hôtes ainsi que par l’une, l’autre ou toutes les activités qui leur sont proposées.

Un patrimoine industriel exceptionnel

Ouvert aux visites les week-ends et jours fériés de Pâques à fin septembre et sur rendez-vous toute l’année, au moins pour les groupes, le Moulin Pousset permet de découvrir une immense roue à aube de 6m60 de diamètre qui comprend 32 aubes (pales) en bois d’acacia. Elle fonctionne en permanence sauf en période de crue.

 

Non loin, subsiste le premier pont sur le Loir qui a précédé la construction actuelle et  reliait Tours au Mans jusqu’à la mise en service de la route du nouvel ouvrage en 1825.

Ce moulin à céréales a conservé l’ensemble de son matériel d’exploitation que l’on peut découvrir sur trois étages lors de la visite. Au rez-de-chaussée, des engrenages gigantesques transmettent la force hydraulique aux différentes machines qui assurent le fonctionnement du moulin. Au premier étage se situe la salle de mouture où des cylindres écrasent et déchiquettent les grains pour livrer un produit non calibré. Celui-ci est alors envoyé au 2ème étage par un enchevêtrement de goulottes à travers lesquelles il est trié avant d’être tamisé au 3ème ; finalement la farine est conditionnée au 1er avant que les sacs ne soient envoyés au rez-de-chaussée par l’effet de la gravité.

Le nettoyage des grains était opéré, dans un premier temps, par ventilation et par tamisage pour les cailloux les plus gros, puis en utilisant un séparateur. Tout ceci explique qu’à partir du moment de son arrivée au moulin, le grain effectue une soixantaine de trajets entre le 3ème étage et le rez-de-chaussée avant de ressortir sous forme de farine.

Moulin  Pousset à 3km de Château-du-Loir en direction de Tours à Coëmont 72500 Montval. Visites commentées les W—E et jours fériés, de 14h30 à 18h et sur rendez-vous tous les autres jours.

  1. T.02 43 46 90 24 ; site www.moulinpousset.com

Un deuxième article sera consacré aux autres activités de l’association « Le Moulin des images », au musée cinématographiques et à la galerie d’exposition.

                                                                 ( A suivre)

                                                                                  Sabine et Xavier Campion

Merci de partager cet article 🙂
Tags : ,

Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.